Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / ASH 


Organisation des « Unités d’enseignement »

vendredi 17 décembre 2010

Les enseignants des établissements spécialisés se sont réunis le mercredi 1er décembre 2010 à l’invitation du SNUipp du Gers. A l’ordre du jour : l’organisation des unités d’enseignement modifiée par l’arrêté du 2 avril 2009. 11 enseignants étaient présents et 6 établissements spécialisés représentés : les ITEP Philippe Monello et le Sarthé, les IMpro de Pagès et de Pauilhac, l’IME/IMpro Les Hirondelles (sites d’Auch et de Condom), le CRF de Roquetaillade.

La publication de l’arrêté du 2 avril 2009 va entraîner la rédaction, pour chaque établissement ou service médico-social ou de santé, d’une nouvelle convention entre l’Etat (Préfet de département / Inspection académique) et l’établissement (Association promotrice de l’Etablissement / Directeur). Cette convention sera révisée dans sa totalité tous les 3 ans. Dans un contexte gersois particulier (absence d’IEN-ASH qui a entraîné le placement des établissements spécialisés mais aussi des ULIS (ex UPI), des SEGPA et des CMPP sous l’autorité hiérarchique des IEN de circonscription ou de « faisant-fonction »), ce chantier est actuellement ouvert dans plusieurs établissements. Il était donc nécessaire de réunir les collègues concernés.

Plusieurs points devront faire l’objet d’une attention particulière lors de la rédaction de la nouvelle convention :

• les moyens d’enseignement ( = la dotation globale en heures d’enseignement ),

• les temps d’articulation et de concertation (entre enseignants de l’unité + entre les enseignants et les autres professionnels exerçant dans l’unité d’enseignement + entre les enseignants de l’unité d’enseignement et les enseignants des écoles ou établissements scolaires scolarisant des élèves de l’établissement)

• les locaux / le budget ( = dépenses d’investissement et de fonctionnement matériel ainsi que tout ce qui est afférent aux dépenses pédagogiques )

• le poste de coordonnateur pédagogique (statut – temps de décharge)

Dans la période de restriction budgétaire sans précédent que nous connaissons , il est plus que jamais nécessaire de défendre un enseignement de qualité auprès de jeunes en situation de handicap (rappelons que le handicap a été déclaré « grande cause nationale » en 2003 !) et de revendiquer les moyens nécessaires à sa mise en œuvre : postes d’enseignants, temps de concertation reconnus et dotés des moyens nécessaires à leur tenue, locaux adaptés et budgets suffisants, statut et temps de décharge pour les coordonnateurs pédagogiques.

Au plan national, les établissements et services, soumis à la loi « HPST » (hôpital, patients, santé, territoires) ont moins de visibilité sur leur budget à moyen terme. Les moyens mis à leur disposition par l’éducation nationale sont soumis à des restrictions budgétaires. Ce contexte largement défavorable doit inciter l’ensemble des personnels des établissements et services spécialisés à la plus grande vigilance lors de la mise en place d’une nouvelle convention.

Mariana BARIC et Fabienne VAYRETTE

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr