Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES PARITAIRES  / Audiences IA-DASEN 


Le SNUipp a rencontré l’Inspecteur d’Académie, le 8 octobre 2010

samedi 20 novembre 2010

L’IA souhaitait "faire le point sur quelques sujets", et sur "les moments qui ont coincé en commission paritaire" Le SNUipp estime qu’un faisceau d’éléments laissent penser que la situation dans le Gers a changé.

Circulaires, notes de service, recommandations, injonctions... arrivent dans les écoles.
Elles ne sont pas préparées, frisent parfois le ridicule.

- Nous avons demandé à l’IA s’il était au courant de tout ce qui s’organise. Si oui, certaines choses sont à rediscuter.
- Le SNUipp est favorable à un travail en amont.
Dans le cas contraire il ne peut être reproché aux élus du SNUipp de rappeler parfois quelques principes.
- L’IA assure qu’il n’y a pas de "reprise en main", qu’il ne cherche pas l’affrontement.
Il admet que le travail en amont n’a pas été suffisant mais précise qu’il restera solidaire des IEN, bien qu’il ne sache pas tout.

Enquête 108h

-  Pour l’IA, il n’y a pas volonté de contrôler.
Cette enquête est un outil de dialogue, par exemple lors des inspections. Il sait que plus de 95 % des PE font davantage que leurs heures. Il a confiance dans les enseignants. C’est une façon de rendre compte.

- SNUipp :
il y a quelques années, personne n’aurait conçu un tableau comme celui-ci pour établir un dialogue IEN-enseignants. Les IEN deviennent des gestionnaires : horaires, compte-rendus... Alors que leur rôle serait plutôt de dynamiser et d’impulser dans le domaine pédagogique.

- L’IA pense que le contrôle et l’inspection doivent évoluer. Les enseignants sont des cadres A, il faut en tenir compte.
- Le SNUipp est prêt à participer à une réflexion. Les enseignants sont en effet des concepteurs, ils ne se contentent pas de reproduire.
Aussi, demander un tableau individuel est perçu comme un outil de contrôle inadapté. Ce tableau arrive dans un contexte où les enseignants sont submergés de contraintes : ils sont à fleur de peau. Les enseignants font des dizaines d’heures supplémentaires impayées ; certains collègues l’indiqueront dans le tableau. Les choses se sont terriblement dégradées en quelques années.
- L’IA admet qu’un tableau par école, qui ne rentre pas dans les détails, peut suffire.

La circulaire médicaments :

- SNUipp :
les médecins sont contents car ils ont moins de travail. Mais les collègues sont de nouveau en difficulté vis à vis des parents. __ Qui prend la responsabilité de donner un médicament ? On a l’impression d’un retour aux années 80, quand les PAI n’existaient pas encore.
- L’IA entend nos arguments, il va re-examiner sa note de service.

Goûter et collation

- Le SNUipp a été informé qu’un livret était en cours de préparation pour diffusion. L’infirmière-chef a demandé aux écoles de participer à l’illustration du document final. Le SNUipp souhaite que le contenu soit examiné à la loupe car de nombreuses écoles ont bataillé sur ce problème.
- L’IA va se renseigner.

Animations pédagogiques :

- SNUipp :
Nos collègues traînent des pieds car les animations ne répondent pas toujours aux attentes. Les IEN (Auch centre et sud) font le forcing en laissant entendre qu’elles sont obligatoires. De plus, dans ces circonscriptions, les collègues ne sont pas libres de choisir les thèmes qui les intéressent : ce n’est pas acceptable.
Ces IEN devraient savoir qu’on ne peut contraindre à un déplacement sans remboursement des frais occasionnés.
- L’IA ne connait pas les "détails" concernant les inscriptions. S’il pouvait rembourser tout le monde pour les frais de déplacement, il le ferait. On peut réfléchir ensemble à des intervenants qui feront l’unanimité et donneront un sens aux animations.

ADDA :

Dans un courrier aux écoles, le directeur de l’ADDA rappelle aux enseignants leurs obligations de service.
- Le SNUipp informe l’IA que, déjà l’an dernier, les collègues engagés dans un projet avec l’ADDA avaient rappelé fermement aux responsables de cette association les contraintes de leur métier d’enseignant.
Aucun autre partenaire de l’école (Ciné32, JMF, etc) ne se permet cela.
- L’IA répond qu’en effet ce n’est pas à l’ADDA de dire si nous devons des heures.

Ciné 32 :

-  L’IA pense qu’il faut remettre à plat certaines choses. Faut-il continuer à comptabiliser dans les horaires d’animations pédagogiques les séances de visionnage qui sont d’après lui l’équivalent d’un travail de préparation de classe ?
- Pour le SNUipp ce ne serait pas une bonne décision, les visionnages peuvent durer une journée entière, ils se rajoutent à tout le reste qui n’est jamais comptabilisé.
Le partenariat avec Ciné32 est ancien et constructif, l’apport culturel dans notre département rural est indéniable. Autrefois, même le Plan de Formation prévoyait des interventions de Ciné32 !

Projet d’école :

- Le SNUipp a été informé qu’un document est en préparation. Nous souhaitons en avoir connaissance avant diffusion.
- L’IA propose d’y travailler ensemble quand le projet académique sera connu.

Betty JEAN DIT TEYSSIER - Elsa DELIGNIERES Philippe DUBRANA - Joel RAMBEAU

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp 32 - Chemin de Réthourie 32000 Auch (plan d’accès) - tél : 05 62 05 42 51 - fax : 05 62 05 65 78 - courriel : snu32@snuipp.fr